Chronique livre : La douceur du corset

d’Emmanuelle Pol.

SP_A0364450

Trop girly pour moi. Clique quand même.

 

Très jolie collection que je ne connaissais pas (finitude) et qui pourtant ne publie pas que des manchots de la plume. La douceur du corset est avant tout un bel objet livresque qui donne envie d’être dévoré. Comme c’est un cadeau de Noël, offert par une amie très chère, ça ne me fait pas plaisir de le dire, mais au-delà du bel objet, ben pas grand chose. Composé de 6 nouvelles, La douceur du corset tente d’appréhender les relations homme-femme, essentiellement par l’étude du comportement féminin vis à vis des XY. Et ça n’est pas joli joli. Comme elle le dit elle-même à la fin du Cercle des sorcières « Les femmes, quelle horreur! ». Ouais, c’est sûr que vu comme ça, on ne peut qu’être d’accord.

Ce qui est gênant dans ce livre là c’est la charge mise aux femmes : incapables de se trouver elles-même, se définissant en permanence par rapport à l’homme (soit ne se concevant qu’avec un homme, soit justement en opposition – mais c’est juste par frustration)… on n’est dans un manichéisme de premier ordre, une seule vision. On a la sensation que l’auteur règle ses comptes vis à vis des femmes, ou vis à vis d’elle-même, de ses faiblesses, mais sans creuser aucunement. On reste à la surface. On pourrait dire que ça prolonge Sex and the City, en plus noir, mais sans là humour aucun, sans a

ucun second degré. C’est dommage car Emmanuelle Pol possède une plume intéressante, très classique, presque XIXème. Elle se permet par moment des accélérations de rythme surprenantes, belles et assez prenantes.

Mais restant sur la hargne, dans le binaire, sans tomber le masque, on entend pas la pierre tomber au fond du puits. Et le livre, fustigeant le vide féminin n’est finalement peuplé que d’hommes objets. Visiblement toutes les femmes de la terre prennent les hommes pour des objets. Mouais bis. Et si on allait au delà de l’émotionnel et de l’hormonal ? Si on cessait d’être des dindes pour devenir des femmes ?

Une réflexion au sujet de « Chronique livre : La douceur du corset »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Time limit is exhausted. Please reload the CAPTCHA.