Chronique film : Je vais bien, ne t’en fais pas


de Philippe Lioret

J’étais un peu énervée en sortant de ce film. Non pas qu’il soit mauvais, non, « Je vais bien, ne t’en fais pas », est indiscutablement un bon film.

La mise en scène est extrêmement fluide, pudique, légère, bref fort jolie et discrète. L’interprétation est vraiment impeccable, (lumineuses actrices, Mélanie Laurent, fragile, Isabelle Renauld -que cette femme est belle-, Aïssa Maïga, légère comme une plume, et côté mâle, Kad Merad, sobre et Julien Boisselier, craquant).

Mais le scénario… Pourquoi alambiquer une histoire, qui aurait pu être simplissime ? Tous les trucs scénaristiques se sentent à 300 km à la ronde (enfin pas pour la nana derrière moi, qui visiblement avait des petits problèmes de compréhension), ils sont à la limite du crédible, et transforment ce qui aurait pu être un chef d’oeuvre sur un passage à l’âge adulte, accéléré par la disparition d’un frère, en un seulement bon film. Le fait qu’on attende Le truc, casse l’émotion à la base, et quel dommage !

Je vais bien ne t’en fais pas reste quand même hautement recommandable, m’enfin, soupir quoi …

3 réflexions au sujet de « Chronique film : Je vais bien, ne t’en fais pas »

  1. Troisième

    Olico : hélas, c’est dans trois cinés différents ! J’ai profité d’un we en solitaire pour faire le plein d’images qui bougent ! Bonne nuit !

    Véronique : oui oui, très recommandable, bien supérieur à beaucoup de la production francaise (aïe pas taper) actuelle. Faut un peu débrancher l’intuition, sinon, beau film ! Bonne soirée !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Time limit is exhausted. Please reload the CAPTCHA.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.