Chronique film : La belle personne

de Christophe Honoré.

la_belle_personne_800
Encore plus belle, caresse son visage de la souris et clique.

Vu ce film en avant-première sur Arte, mais comme il fait partie des sorties 2008, une petite critique s’impose. Une pointe de déception pour La belle personne, après l’énorme émotion qu’avait été pour moi Les chansons d’amour. Cette transposition de La princesse de Clèves dans une cour de récré de lycée est pourtant une bonne idée, même si mes souvenirs de l’ouvrage restent assez brumeux. D’ailleurs j’avais dû lire ça à peu près à l’âge des héros. Rétrospectivement, je me dis que l’éducation nationale ne fait pas grand chose pour insuffler la passion de la lecture aux gamins : la carte du Tendre enseignée par ma prof de première est un souvenir qui a dégoûté de l’amour quelques générations de périgourdins, faut pas s’étonner après que les gamins soient pas romantiques. Mais je digresse donc.

Le début de la Belle personne est très artificiel : dialogues travaillés dans la bouche de lycéens qui ne parlent que de Racine (pas Racines hélas, ils savent pas ce qu’ils ratent) et de sentiments amoureux. C’est parisien à mort, bobo à mort, et Honoré, visiblement n’a pas fréquenté un lycée populo de Province. Mais comme dans les Chansons d’amour, on finit par passer outre cet aspect du film et se laisser gentiment porter par l’histoire, mais on n’est jamais capté totalement, restant un peu en dehors du film.

La faute ne vient pas des acteurs, tous très bien (ahhhh Louis Garrel, gulps), bien qu’évidemment beaucoup trop âgés pour les rôles (en ce qui concerne les ados). La caméra d’Honoré est totalement respectueuse de ses acteurs, les filmant de très belle façon, mais je crois un peu paresseusement. Ça tâtonne un peu dans la manière de filmer son histoire, essayant même d’intégrer une chanson de Beaupain, comme dans son précédent film. Mais là le truc ne marche pas, trop isolé, trop artificiel. Comme dans le dernier Doillon, la prise de son est absolument catastrophique, on a beau tendre l’oreille, c’est insuffisant, on passe à côté.

Sans doute à revoir sur grand écran avec un son un peu meilleur pour mieux apprécier. Mais sinon, pas grand chose quand même.

Détail d’une peinture de Guido Reni « Anima Beata »,
Pinacothèque capitoline
(c’est pas joli ça « pinacothèque capitoline » ?)

Une réflexion sur « Chronique film : La belle personne »

  1. « les gamins soient pas romantiques et carte du tendre » : inaccessible à des lycéens modernes habitué à la satisfaction immédiate des plaisirs. La sexualité est devenu à la fois trop libre et trop sacralisé avec cette adolescence moderne toujours allongée(je suis toujours étonné en écoutant les journalistes parler d’un enfant à 16 ans). A cette époque à seize ans on était déjà un adulte quelque fois marié surtout les filles

    Posté par lasiate, 17 septembre 2008 à 00:18
    …tes chroniques cinématographiques sont merveilleuses, tu ecris trés bien… ton language est simple et efficace.. on sens que tu as le cinéma dans le sang.. « pinacothèque capitoline ».. oui, c’est absolument joli…. « pinacoteca capitolina ».. joli aussi, non?…. Guido Reni est un artiste merveilleux… un choix parfait…

    Posté par Francesco, 17 septembre 2008 à 08:43
    Romantique Anne qui préfère les chansons d’amour. La belle personne a les joues bien rondes. Je t’envoie dans l’heure la photo du jeu !

    Posté par Gérard Méry, 17 septembre 2008 à 10:19
    LOUIIIIIIS

    Par simple curiosité, (si, si je t’assure) j’ai voulu voir à quoi ressembler le beau Louis Garrel, quelle déception ! en ouvrant son site « officiel », pas moins de 7 pop up s’ouvrent sauvagement dont une qui m’affirme mordicus que j’ai gagné une BMW ! un peu sponsorisé le Louis ? ! Argh! mon anti pop up était désactivé :-p

    Posté par Philippe, 17 septembre 2008 à 13:11
    C’est vrai que le côté lycée 16ème peut énerver mais au moins ça évite les clichés et les scènes obligées sur les lycées de banlieue…
    En revanche le problème de prise de son se fait ressentir même en salle…
    Benjamin
    http://www.playlistsociety.fr/2008/09/la-belle-personne-de-christophe-honore.html

    Posté par Benjamin F, 18 septembre 2008 à 12:05
    Hum… La Carte du Tendre, tout un programme en effet… Quoi que, il avait l’air pas mal Monsieur de Nemours

    Posté par Laetirature, 18 septembre 2008 à 18:55
    BELLE PERSONNE.

    Lasiate : à 16 ans on n’est quand meme pas fini. Il y a encore des parts d’enfance dans ces bouts montés trop vite en graine.

    Francesco : grand merci pour tout ça, et au plaisir. Vraiment.

    Gérard : j’ai essayé de trouver dans mes photos quelque chose qui colle au film Merci pour la participation.

    Philippe : Louis n’a jamais pop upisé mon ordinateur. Mauvais signe ?

    Benjamin F. : la bienvenue ici, oui gros probleme de son. Que va t’on faire ? pendre un ingé son pour l’exemple ? En tous cas au plaisir de te relire !

    Laetirature : ahhhh ne m’en parles pas

    Posté par Anne, 20 septembre 2008 à 21:59

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Time limit is exhausted. Please reload the CAPTCHA.