Chronique livre : Chasseur de têtes

de Jo Nesbø.

Roger Brown est un excellent professionnel et pratique l’honorable métier de chasseur de têtes. C’est à dire qu’il cherche pour ses clients la bonne personne, pas celle qu’il leur faut, mais celle dont ils croient avoir besoin. Mais pour maintenir à flot la galerie d’art de sa femme, Roger Brown est obligé de faire des heures sups, durant lesquelles il cambriole le domicile de ses clients. Jusqu’au jour où un de ses clients se révèle lui aussi, un excellent chasseur. Commence une traque dont l’enjeu n’est finalement pas celui qu’on croit.

Difficile de lever le nez de ce thriller tendu et implacable. Le roman est court (à peine trois cents pages), mais réussit pourtant à déployer son intrigue ample et complexe dans laquelle le lecteur est baladé sans jamais toucher pied à terre. Jo Nesbø est un virtuose de l’intrigue et de l’écriture (c’est vraiment bien écrit). Les personnages sont complexes et fascinants à souhait, manquant tous plus ou moins de sens moral, ce qui rend le tout assez délectable. On a le droit à tout un tas de scènes cracras plutôt marrantes, et un final qui nous met dedans bien comme il faut. Bref, un thriller impeccable.

Ed. Folio policier
Trad. Alex Fouillet 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Time limit is exhausted. Please reload the CAPTCHA.