Chronique film : Passion

de Brian De Palma.

passionAvec Passion, on retrouve ce que j’adore chez le maître De Palma, le too much, le baroque, mâtiné d’un chouïa de grand guignol. Deux beautés qui travaillent dans la pub, Christine, la blonde directrice est vénéneuse, Isabelle, la brune créative est mystérieuse. Au milieu de ces deux-là un amant et une assistance. Brian De Palma ausculte les rapports entre tout ce petit monde de requins que sont les pubards. Jeux de séduction, de manipulation, sous l’omniprésence des moyens d’enregistrements, caméras de sécurité, smartphones, et bien sûr la caméra magistrale de Brian De Palma.

Le film démarre assez tranquille, presque sage, frontalement. Et puis au milieu du film, tout se détraque. Ca commence par un split-screen énorme, mettant en parallèle le meurtre de Christine et le ballet l’Après-midi d’un faune. La mécanique se dérègle pour de bon, plans torturés, bleutés, de traviole. On est alors plongé dans des univers emboîtés. On ne sait jamais si ce qu’on voit est la réalité, Brian De Palma nous manipule comme Christine a manipulé Isabelle, qui manipule également tout le monde, avant d’être manipulée à son tour. Est-on dans la tête d’Isabelle ou bien dans ce qu’elle veut nous faire croire ? Rien n’est fiable, tout est friable.

Pourtant, tout est capté en permanence par des caméras, voir, enregistrer, c’est avoir le pouvoir. Tout est question de regard, et De Palma nous plonge dans un kaléidoscope de regards absolument vertigineux, mais on ne peut compter sur aucun pour atteindre la vérité. Le film se dérobe sous les yeux des spectateurs. L’héritage Hitchcockien est absolument évident, mais outré, tiré à son maximum.

Troublant, vénéneux, et absolument brillant, Passion fait à nouveau vibrer ma corde sensible. L’impression d’avoir retrouvé le maître De Palma des années 70-80, mon préféré, mais ayant intégré les évolutions technologiques pour enrichir et torturer encore plus son cinéma. Un grand pied.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Time limit is exhausted. Please reload the CAPTCHA.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.