Chronique livre : Ici ça va

de Thomas Vinau.

Ici ça vaUn jeune couple s’installe dans une maison abandonnée à la campagne. Il raconte. Les petites choses du quotidien, les éclats de soleil, le bruissement des feuilles et les odeurs de la rivière. Cette maison il y a vécu, enfant, mais ses souvenirs lui résistent. Et c’est dans ce terreau initial, pourtant presque oublié, que le couple apprend à se construire, ou sans doute se reconstruire.

Ici ça va est une petite chose tout à fait irréprochable et recommandable. Alma Editeur a su composer un objet-livre tout à fait agréable et séduisant, très plaisant à prendre en main et à lire. Le roman de Thomas Vinau se compose de petites vignettes impressionnistes, basées sur l’instant, la sensation, la réminiscence. L’écriture est belle, simple, concise, comme autant de petits constats, de briques fondamentales sur lesquelles recommencer à se bâtir une vie. On pense à la touche du peintre, à La petite Borde d’Emmanuelle Guattari, à la sensibilité des Profanes de Jeanne Benameur.

C’est joli, léger. Une petite bulle de savon littéraire, irisée et fragile.

Ed. Alma Editeur

Une réflexion au sujet de « Chronique livre : Ici ça va »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Time limit is exhausted. Please reload the CAPTCHA.