Chronique film : Le silence de Lorna

de Jean-Pierre et Luc Dardenne.

IMG_9973_800ret
Beaucoup mieux en grand format, en cliquant sur les baskets du petiot.

BOUHHHHHHHHH OUHHHHHHHHHH OUHHHHHH. Ah mon dieu mon dieu mon dieu, je n’aurais jamais pensé devoir dire ça un jour : le nouveau film des frères Dardenne est pas mal. Juste pas mal. Je sais ça fait mal. Pour ma rentrée ciné, je pensais taper au top. Déception donc pour ce film encensée par une presse pour une fois quasi unanime.

Lorna, une jeune et jolie albanaise, est mariée à Claudy, un camé belge. Mariage arrangé par le milieu pour que la jeune femme obtienne sa nationalité belge. Drogue, argent, arnaque, mort, une nationalité belge, ça se paie très cher. Récompensé à Cannes pour son scénario, Le silence de Lorna pêche par sa mise en scène, très en dessous des précédents films des maîtres. Moins nerveuse, moins inventive, plus distanciée, ça reste bien, mais un peu plat.

La première partie réussie cependant à se tenir à peu près, en grande partie grâce à Jérémie Rénier, et à une superbe ellipse qui prend aux tripes. La seconde partie, entièrement centrée autour de Lorna est franchement poussive. L’actrice a beaucoup de mal avec le français et ça se sent, son jeu très neutre finit par paraître très fade. Le meurtre de Claudy bouleverse Lorna sans qu’elle puisse l’extérioriser. Elle s’invente une grossesse pour matérialiser cette disparition trop douloureuse. Le masque de petit soldat de Lorna tombe pour laisser place à une femme enfin humaine et bouleversée. Mais cette émotion ne passe pas, et l’errance finale de l’héroïne, perdue dans la forêt, parlant à son utérus sur trois notes de Beethoven m’a fait pousser des « oh ben non quand même » peu sonores mais très sincères.

Bref, un tout petit Dardenne, certes rien de honteux, mais pas bien puissant non plus.

2 réflexions au sujet de « Chronique film : Le silence de Lorna »

  1. Alors que je viens de revoir « le fils », j’irais voir mais si y a plus cette caméra à quoi ça sert.

    Posté par Didier, 14 septembre 2008 à 11:51
    Bon, eh ben… Je comptais aller le voir. Je fais confiance à ta critique. Je n’irai pas. Biz. Laëtitia

    Posté par Laetirature, 14 septembre 2008 à 14:30
    merci pour tes mots ! Je n’ai pas encore vu le film.

    Bonne fin de dimanche

    Posté par Bruno, 14 septembre 2008 à 18:29
    DARDENNE.

    Didier : ça reste bien, hein. J’étais p’tet juste pas d’humeur, les critiques ont tous adoré.

    Laetirature : m’enfin, ça n’est qu’une critique ! Vas voir ce qui te tente, et puis les Dardenne, c’est quand meme une valeur sure hein.

    Bruno : tout le plaisir est pour moi. Bonne soirée à toi.

    Posté par Anne, 14 septembre 2008 à 21:42
    Ah les humeurs

    Posté par Didier, 15 septembre 2008 à 08:38
    bon ben , j’annule alors pour ce week end…dommage , le cima d’art et d’essai venait de réouvrir et avait besoin de soutient !

    Posté par DAm, 15 septembre 2008 à 13:19
    DARDENNE.

    Didier : et oui, c’est comme les hormones…

    Dam : ah non alors, je m’insurge, on ne rate pas un Dardenne sous prétexte qu’une bloggeuse mal lunée a eu mal au fesses pendant un film. Allons, allons, courez au cinéma et vite !

    Posté par Anne, 15 septembre 2008 à 21:31
    Quel pouvoir d’influence tu as sur tes lecteurs !!!
    Je n’ai pas suivi tes conseils, normal je l’avais vu avant et j’ai bien aimé ce film (comme tous les Dardenne)
    Le visage de Lorna m’a hanté longtemps après la fin de la séance !
    Mais je suis d’accord avec toi sur l’issue du film qui n’est pas vraiment crédible !

    Posté par Michel, 16 septembre 2008 à 22:20

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Time limit is exhausted. Please reload the CAPTCHA.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.