Chronique livre : Un cri étranglé

d’Anne Perry.


Réchauffe-toi en cliquant.

Grosse déception pour ce polar historique tout ce qu’il y a de plus platounet. On m’avait dit grand bien des romans d’Anne Perry, espèces de romans policiers historiques british et passionnants. Il n’en est rien. Un cri étranglé est un whodunnit tout ce qu’il y a de plus classique se situant dans les bas quartiers londoniens. Anne Perry n’est hélas ni Dickens ni Agatha Christie : elle n’a ni le génie de l’écriture, ni le génie de l’intrigue. Certes le roman se lit bien, et on attend avec impatience de connaître le dénouement, mais les indices distillés dans le texte sont tellement énormes, le final tellement tiré par les cheveux et l’écriture tellement plate qu’ Un cri étranglé n’apporte au final que d’avoir passé quelques heures. Ce n’est pas suffisant.

3 réflexions au sujet de « Chronique livre : Un cri étranglé »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Time limit is exhausted. Please reload the CAPTCHA.