Chronique livre : Vies et moeurs des familles d’Amérique du Nord

de Garth Risk Hallberg.

Livre concept de Garth Risk Hallberg, composé avant son best-seller City on fire, Vies et mœurs des familles d’Amérique du Nord (V&MFAN) séduit par sa concision et son originalité, là où City on fire explorait l’abondance et une forme de classicisme narratif « à l’américaine ».

Ici, le classicisme narratif « à l’américaine » subsiste en toile de fond (l’histoire de deux familles voisines banales dans une banlieue banale) mais explose par le dispositif formel. V&MFAN est un abécédaire partant d’ « adolescence » pour arriver à « vulnérabilité« . Pour chaque entrée, une photo et un fragment de l’histoire de ces deux familles. Le livre se lit dans l’ordre que l’on souhaite, chaque entrée est liée à plusieurs autres entrées, les photos, à la fois quotidiennes et mystérieuses, peuvent également signaler un lien entre deux entrées. La chronologie explose, les événements distants dans le temps se percutent à la lecture, révélant avec minutie les failles, les faiblesses, les blessures des personnages.

Lucide, tendre et cruel, V&MFAN confirme le talent de son auteur et le fait indubitablement rentrer dans le cercle restreint des dignes héritiers du grand Richard Yates.

Trad. Elisabeth Peellart
Ed. Plon

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Time limit is exhausted. Please reload the CAPTCHA.