Chronique film : Scoop

de Woody Allen

Après les péripéties guerrières d’hier, j’avais besoin d’un peu de légèreté. Direction Scoop de Woody Allen. Remarquez que je ne suis pas rancunière, son Match Point m’avait profondément ennuyé.

Ici, une jeune journaliste d’un bled américain (Scarlett Johansson – dorénavant incontournable – mais qu’a t’elle de plus que moi ? … bon, ok, tout) est visitée, lors d’un tour de passe-passe orchestré par un magicien à deux pounds (Woody, inénarrable), par le fantôme d’un reporter en quête de son dernier scoop.

Donc, jouons franc-jeu de suite : Scoop ne rentrera probablement dans les annales du cinéma. C’est de la quasi-grosse pochade, un scenario abracadabrantesque, des rebondissements à la truelle. Mais passons. Il y a un tel plaisir dans ce film, une telle jubilation à jouer ensemble pour Scarlett et Woody, que c’en est jouissif. Allen retrouve un peu son légendaire sens du dialogue, allant même parfois dans un côté légèrement scato inhabituel. On retiendra deux lignes énormes sur la religion juive (c’est vraiment le maître dans ce domaine) dont le grand : « – vous êtes de quelle confession ? – je suis né de confession hébraïque, mais je me suis converti au narcissisme. »

Le rythme est soutenu, de même que le débit des acteurs (purée, obligée de me taper tous les sous titres tellement ils causent vite). La musique est à l’avenant : ultra-connue (Peer Gynt et Casse-Noisette), légère et parfaite. Bref un bon moment, pas trop casse-tête, mais pas couillon non plus. Un bon cru quoi !

PS : vous croyez qu’en me teignant en blonde, et en me faisant poser des implants mammaires …

11 réflexions au sujet de « Chronique film : Scoop »

  1. Moi aussi j’ai vu ce film sympa, tu as oubliér de mentionner la musique du « Lac des cygnes ». Et surtout ne change rien ne te ‘samanthise'( de samantha) pas, ce serait un perte pour l’humanité entière.

  2. Bon, étant donné que je ne vais plus bcp au ciné par manque de temps, je note pour la sortie en dvd.
    Sinon, je sais que je ne suis pas dans la bonne rubrique chère amie ) mais je me permets de te faire part de 2 coups de coeur, deux cd, à savoir Abd Al Malik et son album Gibraltar. Moi qui n’aime pas du tout le rap, j’avoue que le slam me séduit bien davantage, et ce mec-là, en plus d’être très intéressant à entendre parler, a pondu un album aux textes profonds qui abordent des sujets de banlieue et d’autres aussi de façon bien différentes, et sous plusieurs angles de vue, à celà s’ajoute une force d’interprétation qui met une sacré claque (le mieux étant de le voir, car il vit ce qu’il dit), et des musiques qui ne sont pas bâclées il a bossé avec le pianiste de Brel, son idole, rien que ça.)
    Sinon, le petit rejeton de Monsieur Lennon, Sean de son prénom, dont l’album est ma foi fort agréable, que ce soit la voix ou la musique, quant aux paroles, il faut que je les étudies visuellement car je ne suis pas assez bonne en anglais pour comprendre tout ce qu’il chante ! (honte à moi!)

  3. Brune on brune

    Mama : n’aies crainte, brune je suis et j’assume

    Benj : oui, pas un chef d’oeuvre, mais rigolo !

    Michel : botox ? pas encore, pour l’instant, je ne suis pas encore trop fripée

    j. : l’humanité entière, diantre ! j’avais pas une telle prétention, mais si tu le dis, merci tu es adorable

    Isabelle : merci ! je suis toujours preneuse en coups de coeur, je note précieusement, même si pas dans la bonne rubrique

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Time limit is exhausted. Please reload the CAPTCHA.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.