Chronique film : Harry Potter et l’Ordre du Phénix

de David Yates

Au risque de passer pour une neuneu totale, j’ai beaucoup aimé l’épisode n°5 de la saga Potter. J’y allais plus me remettre l’histoire en mémoire (j’ai le dernier volume sur ma table de chevet, en attente d’un rafraîchissement de cerveau nécessaire), que par réelle envie.

Beaucoup plus sombre que ces petits frères, HP5 étonne par son audace visuelle. Seul Cuaron avait jusqu’ici essayé, avec plus ou moins de succès, de mettre un peu de personnalité dans une machine ultra-produite. Yates y parvient assez souvent, malgré les grosses ficelles finales (le director’s cut c’est pas encore à l’ordre du jour).

On n’est souvent pas très loin du film d’horreur, et ça fout gentiment les jetons (gamine j’aurais pas dormi pendant une semaine après avoir vu ce film). Les décors sont assez fascinants, notamment le Ministère de la Magie, labyrinthe sombre et maléfique, la salle des prophéties avec ses milliers de boules de verre, et le bureau de Dolores Ombrage, au rose kitschissime, les assiettes de porcelaine aux chats miaulant accrochées au mur. Rien de clinquant ici, les bestioles sombres et inquiétantes, l’atmosphère lourde et poussiéreuse, concourent à créer une ambiance particulière, pas inintéressante.

L’autre grande réussite du film, ce sont ses acteurs. Ombrage (Imelda Staunton) justement est formidable en bonbonaille sadique et fascisante, la petite blondinette (Evanna Lynch) qui joue Luna Lovegood est vraiment parfaite. Et puis je craque toujours autant pour Gary Oldman, qui n’est jamais aussi sexy qu’avec barbichette et cheveux longs.

Malgré une fin un convenue (Oh ! C’est beau l’amitié !), Yates (un quasi-inconnu qui vient de la télé) a réussi un film inégal, mais efficace et intrigant. A suivre…

8 réflexions au sujet de « Chronique film : Harry Potter et l’Ordre du Phénix »

  1. au secours harry

    Cet été pourri je me suis copieusement ennuyée, bonne mère que je suis à accompagner mes enfants voir le dernier opus Harry Potter. Heureusement c’était du cinéma en plein air, citadelle de Villefranche sur mer, je pouvais lever le nez et regarder les mouettes… Ce dernier film était pire que les précédents, entraperçus à la télé-dévédé : lent, mou, couleurs laides… L’histoire du mentor mort à la fin, on essuie une larme, que c’est attendu tout ça ; seul truc potable à regarder, l’actrice jouant la grosse prof sadique. Je connais à peine les noms de ces supers héros navrants, et ne me remémore pas bien leurs péripéties haletante, je les ai oubliés et ce n’est pas Alzheimer, non, juste que comme disait Beigbeder il y a longtemps déjà à la télé au moment de l’arrivée du même pas Dirty Harry dans les piles des libraires, « Tiens, prends ça Harry Potter ! » en tabassant les bouquins de JKR avec d’autres volumes, de bonne science fiction ceux là, Dune, ou le Seigneur des anneaux. Mademoiselle Anne, princesse du cinéma en Périgord, j’adore je suis de Libourne, vous avez souvent meilleur goût, enfin de celui-ci et des couleurs… Mais je n’ai guère d’intérêt pour le petit héros chéri de tout le monde si mignon avec sa cicatrice, devenu ado gnan gnan. Les fans du sorcierounet devraient tous apprendre la vie au cinéma avec, au hasard, la Nuit du chasseur, un phoenix un vrai.

  2. Princesse.

    Sopsch : Anne, princesse du cinéma en Périgord, oui, ça me va assez bien ça. Je ne suis pas la porte-parole d’un bon goût quelconque, le goût étant par définition fort subjectif. Oui, j’aime bien Harry Potter, dont j’ai lu tous les tomes en VO (fort jolie écriture Mme Rowling). Si je me souviens bien, cet épisode était relativement couillu pour un film pour enfant. J’ai pas crié au génie non plus hein. Mais c’est vrai que Beigbeder en chantre du bon goût, c’est tellement indiscutable. Ceci dit, Dune, Le Seigneur des anneaux et la Nuit du Chasseur sont effectivement des merveilles, et là, c’est clair, on prend pas trop de risques. Au plaisir de te relire ici

Répondre à le libraire Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Time limit is exhausted. Please reload the CAPTCHA.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.